Recevez gratuitement un échantillon

Cette demande d’échantillon n’est liée qu’à un seul produit. Si vous souhaitez comparer plusieurs couleurs, merci de vous rendre sur les différents produits afin de ressaisir votre demande d’échantillon.

Vous allez recevoir un échantillon de toile qui vous permettra d'apprécier la qualité de la toile uniquement, le motif imprimé est un motif standard qui ne correspond pas au décor imprimé du produit sur lequel vous avez cliqué.

Renseignez votre adresse

* obligatoire

Recevoir l'échantillon

Tuteurs 

Tuteurs

Pour accompagner la croissance de vos plantes grimpantes et pour soutenir vos cultures potagères, vos végétaux ont besoin de tuteurs. Cette étape est importante pour garantir la bonne santé de vos végétaux et les aider à grandir dans des conditions parfaites.
Associés à un réservoir d’eau ou fabriqués dans une matière naturelle comme la fibre de coco, les tuteurs pour potager et plantes viendront contribuer à leur développement.

Lire la suite

Résultats 1 - 23 sur 23.

Qu’est-ce que le tuteurage ?

Tuteurer une plante consiste à fixer une jeune plante à une armature (tuteur). Le tuteur permet à la plante de pousser correctement et de résister aux vents. La plante évite la cassure de branches ou le déracinement.

Le tuteur doit être adapté à la nature de la plante (légumes, plantes grimpantes, arbres ou fleurs) pour répondre à son besoin.

Pourquoi mettre un tuteur ?

Le tuteur est indispensable pour soutenir les végétaux lors de leurs croissances. Il renforce la tige principale pour faire face au poids des fruits ou des fleurs. C’est le cas des glaïeuls qui montent haut, mais dont les tiges cassent facilement avec le poids des fleurs et l’action du vent.

Il donne un appui solide à la plante. Ainsi, elle pourra s’ancrer solidement au sol et ne pas plier face aux aléas climatiques.

Au potager, les tuteurs guident les tiges vers le haut et améliorent le rendement de vos plantations. En remontant les branchages, vous disposez d’une surface au sol plus importante.


Les tuteurs protègent les légumes des maladies et des nuisibles en évitant le contact direct entre la terre humide et leur feuillage.

Enfin, le tuteur est indispensable pour les jeunes arbres, notamment pendant leurs 3 premières années. À cause de leur enracinement fragile, les arbres sont sensibles au vent. Les tuteurer va alors les empêcher de se déraciner.

Quelles plantes ont besoin d’un tuteur ?

Le tuteur facilite le développement et la floraison de nombreuses fleurs :
- tournesol,
- pivoines,
- marguerite,
- delphinium …

Les plantes grimpantes doivent être accompagnées d’un tuteur. C’est le cas de la glycine, de la passiflore, de la capucine ou de la clématite.

Au potager, vous pouvez installer un tuteur au pied de vos tomates, aubergines, concombres, pois ou encore haricots.

Quand mettre un tuteur ?

Le plus simple pour tuteurer une plante est d’installer le tuteur au moment de la mise en terre, lorsque la plante mesure 30 à 40 cm. Il faut placer le tuteur en premier pour ne pas abîmer les racines.

En disposant de façon précoce le tuteur, la plante aura un soutien suffisant.  Sa croissance sera favorisée ainsi que son enracinement. Vos plantes se développeront harmonieusement. 

Disposer un tuteur auprès de vos végétaux hauts ou fragiles sera indispensable si vous habitez dans une région très venteuse.

Quel tuteur choisir ?

Utilisé au quotidien pour guider la croissance ou assurer la reprise de vos végétaux après la plantation, le tuteur doit être choisi en fonction de la nature de votre plante.

Pour les arbres non enracinés en profondeur, les tuteurs en bois sont les plus appropriés. Il faut choisir du bois insensible à la pourriture comme le châtaigner.

Les tuteurs en matière naturelle sont parfaits pour vos plantes intérieures et ne dénaturalisent pas vos plantes. Ceux en fibre de coco sont également très appréciés pour leur rétention d’eau, hydratant ainsi en goutte-à-goutte les racines. Les filets à ramer viennent offrir un support solide à plusieurs plantes et fleurs d’ornement, donnant ainsi du volume à votre extérieur.

Les tuteurs en acier, résistants aux intempéries et très solides, sont idéaux pour soutenir des végétaux lourds (pieds de tomates par exemple).

Les tuteurs en plastique sont principalement utilisés pour le potager de par leur résistance face aux aléas climatiques et leur durabilité. Ils peuvent donc être utilisés d’années en d’années.

Le filet à ramer est utilisé pour le support des cultures légumières grimpantes ( haricots, petits pois, cornichons) ainsi que les fleurs grimpantes. Il supporte plusieurs tiges tout en se fondant dans votre végétation. Les liens ne doivent pas être trop serrés pour laisser la plante respirer et ne pas la blesser.

 

Comment installer des tuteurs ?

Installer un tuteur pour un arbre ou un arbuste
En fonction de la taille, de son exposition au vent et de la qualité du sol, plusieurs méthodes s’offrent à vous pour disposer un tuteur à côté de votre arbre.

La plus utilisée est la méthode pour les arbres à racines nues est le tuteurage en monopode, soit l’utilisation d’un seul piquet à la verticale. Une fois le trou creusé, placez le tuteur de manière à ce qu’il soit face au vent et à une dizaine de centimètres du tronc.

Il est également possible d’enfoncer trois piquets autour de l’arbre. Ces piquets sont reliés entre eux avec des planchettes de bois pour leur stabilité. L’arbre grandit au centre des piquet.

Pour les arbustes en mottes, le tuteur doit être placé de manière oblique, hors de la motte et en travers du tronc.

Installer un tuteur pour des fleurs
Les fleurs d’ornements peuvent être soutenues par des tuteurs individuels avec un piquet vertical ou à l’aide d’un filer à ramer.

Le piquet est planté à quelques centimètres du pieds, enfoncé dans le sol d’un tier de sa longueur environ.

Le filet à ramer est quant à lui attaché à des poteaux enfoncés dans le sol. Chaque plante est attachée au filet et se développe grâce aux mailles de celui-ci.

Installer un tuteur au potager
Il existe plusieurs solutions pour vos cultures potagères. Vous pouvez opter pour un tuteur :
- Traditionnel : long et filiforme.
- En spirale pour que la plante s’enroule autour au fur et à mesure de sa croissance.
- En tipi pour augmenter l’appui de votre plante. Cette solution est très utile pour les pieds de tomates. Les tiges pourront ainsi se reposer sur plusieurs tuteurs pour supporter le poids des grappes.
- En treillis de jardin pour apporter une touche plus décorative.
- En filet à ramer pour faciliter la croissance de certaines cultures comme celles des haricots.