Recevez gratuitement un échantillon

Cette demande d’échantillon n’est liée qu’à un seul produit. Si vous souhaitez comparer plusieurs couleurs, merci de vous rendre sur les différents produits afin de ressaisir votre demande d’échantillon.

Vous allez recevoir un échantillon de toile qui vous permettra d'apprécier la qualité de la toile uniquement, le motif imprimé est un motif standard qui ne correspond pas au décor imprimé du produit sur lequel vous avez cliqué.

Renseignez votre adresse

* obligatoire

Recevoir l'échantillon

Recherche dans le blog

Comment créer un jardin japonais ?


Fontaine Acier

Aujourd’hui, nous cherchons de plus en plus un espace calme pour se ressourcer et se déconnecter complètement du stress de la vie quotidienne. Pour cela, créer un jardin japonais dans son extérieur semble la solution la plus adéquate.
Avant de se lancer dans l’aménagement d’un jardin japonais, il est important de comprendre son origine et sa signification. Souvent confondu avec le jardin zen, le jardin japonais offre un espace dédié à la détente et à la relaxation. Quels éléments sont primordiaux pour le composer ? Quels plantes peuvent s’intégrée dans ce type de jardin ?
Voyons ensemble toutes les particularités de ce petit jardin sec.

Différencier un jardin japonais d’un jardin zen

Même si peu de personnes font la différence entre le jardin japonais et le jardin zen et font tous deux référence à un espace relaxant et préposé à la détente, il s’avère que les deux jardins révèlent de nombreuses différences.

Le jardin zen est un jardin de petite taille, situé sur une petite partie de votre jardin où il sera possible de le contempler, il représente un espace de quiétude et de médiation. Il se compose de sable, de graviers, de mousses et de rochers dont l’objectif principal est de représenter un paysage montagneux entouré par la mer. Le jardin zen est le reflet de l’esprit minimaliste mettant en avant les minéraux. On peut le regarder depuis un banc ou une chaise, ou à travers une baie vitrée pour pouvoir méditer en restant à l’intérieur de la maison. Si l’espace le permet, le jardin zen prendra une forme plutôt rectangulaire et on y ajoutera du sable ratissé de manière circulaire avec un râteau pour rappeler les mouvements de l’eau.

Au contraire, le jardin japonais est un espace où l’on peut se déplacer et se balader dans un environnement paisible. C’est un jardin de contemplation dans lequel on prend plaisir à se déplacer. Il est conçu pour la détente et la promenade grâce à des allées sinueuses et des plantes variées.

Les deux jardins se différencient également par le fait qu’il y a plus souvent de l’eau et des végétaux dans le premier.

Un jardin japonais : quezaco ?

Le jardin japonais est un aménagement de jardin qui fascine le plus de personnes dont le but est d’aménager un paysage naturel en faisant oublier les travaux du jardinier.

Ce type de jardin a pour origine de représenter un lieu pour entrer en contact avec les dieux et se doit ainsi de refléter un lieu serein, invitant à trouver la paix intérieur.

Ce jardin extérieur n’a pas vocation à n’être qu’une représentation de la nature mais également une expression philosophique et religieuse. Le but est de créer un idéal en miniature, dans un espace délimité qui permet de méditer sur soi-même. Il faudra donc privilégier des tons orientés vers le vert avec quelques touches de couleurs.

Sobriété et simplicité, sont les maîtres mots et il doit se dégager une atmosphère de paix, de quiétude et de contemplation grâce à alliance de plantes vertes et de minéraux, le tout de manière réfléchie pour créer une ambiance zen et reposante.

La mise en place d’un jardin japonais en prenant compte de ses particularités

La création d’un jardin japonais n’est pas simple et demande une réflexion en amont pour ne rien laisser au hasard. Il est vrai qu’un jardin japonais trouvera plus aisément dans un grand espace. Si votre jardin reste restreint, nous vous conseillons de vous orienter vers l’aménagement d’un jardin zen.Faire un plan est alors la solution adéquate pour avoir une vue d’ensemble de votre jardin tout en prenant compte des particularités qui font du jardin asiatique, un espace dédié à la détente et à la relaxation.

L’asymétrie de votre jardin

Contrairement aux jardins français, les jardins nippons naissent du déséquilibre et ils n’aiment pas les lignes droites. Il est donc important de créer des zones asymétriques avec des allées de cheminement courbées. Cette asymétrie permet de garantir une sérénité et un certain équilibre dans votre extérieur. Ce côté asymétrique se retrouve également dans la différence de tailles entre les plantes ou encore les rochers.
Vous pouvez ainsi réaliser des allées piétonnes grâce à des pas japonais, disposés sur un lit de graviers blancs par exemple, qui seront propice à la lenteur à et l’observation en vous immergeant dans la verdure de votre extérieur. Retrouver sur notre blog tous les conseils pour créer un chemin avec des pas japonais.

La décoration au sein de votre jardin nippon

L’idée du jardin japonais étant de recréer une sensation de nature, le mobilier ou la décoration doit être minimale. A la fois sobre et simple, le jardin japonais ne doit pas être l’accumulation d’artifices comme les cascades d’eau, les ponts ou encore les lanternes japonaises.

Ces éléments de décorations sont les bienvenus à condition de rester sobre : un seul élément suffit pour embellir votre jardin et le rendre le plus représentatif d’un jardin nippon.  Vous pourrez, par exemple, placer une lanterne dans un endroit stratégique qui apportera une touche décorative en journée et permettra d’illuminer un bosquet ou un arbuste la nuit. Une ou deux statues asiatiques peuvent être dissimulées dans votre végétation. Quant au mobilier, allez à l’essentiel en privilégiant des lignes simples et des matériaux naturels comme le bois ou le rotin.

La présence aquatique reste néanmoins incontournable, elle reste le symbole de pureté et d’élégance naturelle. Selon votre cas et la taille de votre jardin, ce plant d’eau peut être une mare, un bassin, une petit cascade ou une simple fontaine. Vous pouvez aussi opter pour une fontaine Shishi odoshi, fontaine à bascule en bambou qui animera votre jardin dans la plus pure tradition japonaise. Vous pouvez également installer un petit bassin où quelques carpes Koï prendront plaisir à nager dedans.

L’aménagement de votre jardin

L’aménagement de votre jardin doit se faire dans un lieu situé à l’ombre ou dans la mi ombre tout en préservant l’intimité de l’espace. Vous pouvez ainsi délimiter les contours de votre jardin par des plantes à feuillages persistants, comme du bambou ou les masquer par des panneaux ou des haies artificielles.

Autre particularité importante de la culture japonaise : les chiffres impairs sont signes de chance et de bonne augure. Il faudra donc organiser votre jardin japonais en suivant un nombre impair. Les plantes devront être plantées par 3, 5 ou 7. Les rochers s’aménageront par triangles en lot de 3.

Pour les plantes, il sera essentiel de privilégier des végétaux persistants comme le chêne, l’érable du Japon ou encore le bambou. Des arbustes à croissance lentes peuvent également être planter dans votre jardin pour le sublimer.

L’ensemble de ses éléments vous permettront ainsi de créer un espace harmonieux, épuré pour une atmosphère zen et sereine. Maintenant que vous savez comment aménager un jardin japonais dans sa globalité, il faut maintenant identifier les plantes à intégrer dans cet espace.

Les plantes à privilégier pour son jardin japonais

Tout comme l’aménagement et sa conception, le choix des végétaux doit être réfléchi lorsqu’on souhaite créer un jardin japonais.
Pour conserver l’idée originel du jardin japonais, il est nécessaire de privilégier la couleur verte avec une structure composés à la fois d’arbres, de bambous, d’arbustes à feuillages persistants et d’ajouter quelques touches fleuries pour apporter une note colorée.

Même si de nombreuses variétés peuvent être placées dans votre jardin japonais, il est important de se limiter à une douzaine de plantes différentes afin de ne pas nuire à la beauté du jardin et de conserver un aspect naturel. De plus, il faudra privilégier les plantes basses et vivaces et oublier les plantes fleuris pour décorer votre jardin japonais.

Des arbres pour marquer les saisons

Pour créer une présence verticale et pour marquer les saisons, la présence d’arbres restent primordiale dans la conception de votre jardin japonais :
- pour marquer le printemps : le cerisier offre de gros bouquet de fleurs. Il peut être remplacé par le Prunus Subhirtella, qui donne une floraison délicate, dans des jardins plus petits.
- pour marquer l’automne : l’érable du Japon est l’essence principale utilisée dans le jardin. La couleur du feuillage change du rouge à l’orange. Cet arbre pousse dans les endroits protégés du vent.
- pour marquer l’hiver : le pin reste l’élément marquant des jardins nippons. D’un vert persistant, il est apprécié pour faire mettre en valeur les floraisons éphémères des arbustes l’entourant.

D’autres arbres comme l’hêtre, l’amandier, le sophora du japon ou le cèdre s’implanteront facilement dans votre jardin. Un saule pleureur prendra sa place au bord d’un point d’eau.

Conseil d’expert : il ne faut pas planter d’arbre au milieu de votre jardin. En effet, planter un arbre au cœur de son jardin signifie « être en détresse », ce qui reste négatif au Japon.

Une large palettes d’arbustes pour donner du volume à votre jardin

Le rôle des arbustes est de reproduire les collines, les montages ou encore les rochers. Avec une taille régulière et suggestive, vous pourrez ainsi créer des volumes différentes.

De nombreuses variétés d’arbustes peuvent être planter dans votre jardin : rhododendron, magnolia stellata, camélias, andromède du Japon, ou arbuste de terre de bruyère… En fonction de l’espace dédié à votre jardin japonais, le fusain ailé, le fusain du japon ou le Nandina domestica peuvent être rajoutés.

Pour valoriser une zone de votre jardin, plantez un arbuste seul de manière à attirer toute l’attention sur lui au moment de sa floraison. Vous pouvez également opter pour de la glycine qui recouvrira votre pergola en bois et apportera du volume à votre jardin extérieur.  

Des plantes basses et vivaces pour former un tapis de verdure

Véritable opposition aux jardins européens où foisonnent les vivaces fleuries, les jardins japonais vont mettre l’accent sur des vivaces à feuillages comme le hostas, les heuchères et les fougères, ou encore sur des graminées formant de belles touffes isolées, comme les miscanthus.

Peu présentes dans le traditionnel jardin japonais, les fleurs sont à limiter. Seule une espèce a son entrée sans réserve : l’iris du Japon ou l’iris franché avec ses couleurs somptueuses qu’il faudra planter par nappe d’une seule couleur.

Enfin, les jardin traditionnels sont composés de mousses et non de gazon. Vous pouvez utiliser des plantes couvre-sol comme l'helxine (exposition plutôt ombragée) et la sagine (exposition plutôt ensoleillée) pour remplacer la mousse.

La présence du bambou : un indispensable du jardin japonais

Ayant une place à part dans les jardins japonais, le bambou est considéré comme une herbe.
Avec son allure graphique et son feuillage persistant, les bambous sont caractéristiques des jardins japonais et ont plusieurs utilisation :

- Comme écran pour les abords de votre jardin pour préserver votre intimité
- En bosquet à planter par 3 pour former un petit massif. La variété Sasa de bambous buissonnants Sasa convient à cet effet.
- Comme couvre-sol comme alternative à la pelouse ou à la mousse. Vous pourrez opter pour le Pleioblastus distichus, très compact au beau feuillage vert brillant.

Si vous souhaitez utiliser le bambou comme brise-vue, nous vous conseillons de prendre une espèce non traçante comme le Fargesia pour éviter d’être envahi. Nous proposons également des brises-vue en bambou si vous ne souhaitez pas réaliser une haie naturelle.

Conseil d’expert : pour mettre plus de graphisme et de couleurs à vos canes de bambou, nous vous conseillons de débarrasser les petites branches en bas des tiges pour planter des fougères à leur pied.

Des jardins japonais à visiter en France

Pour trouver l’inspiration pour la création de votre jardin japonais ou tout simplement vous ressourcer, voici quelques jardins à visiter en France :

- le parc oriental de Maulévrier : plus grand jardin japonais d’Europe, ce parc se situe dans le Maine et Loire. Sur 29 hectares, vous découvrirez un lac artificiel qui sert de fil conducteur à votre visite.

- le jardin japonais du Havre : créé en 1992 suite au jumelage des ports du Havre et d’Osaka, ce jardin japonais s’étend sur 2000 m² et représente un lieu propice à la rêverie où le minéral et le végétal se conjuguent harmonieusement.

- le parc Compans-Caffarelli à Toulouse : véritable invitation à la médiation et au repos, ce jardin japonais met en scène le monde minérale, végétal et aquatique agrémenté par des éléments de décoration typiques.

Faire un jardin japonais demande de réaliser un travail en amont. Il est important de réfléchir sur l’emplacement, les plantations et les éléments décoratifs. Des espaces japonisants peuvent être aménagé autour d’une terrasse en bois avec plus de simplicité : un bassin, un petit pont et quelques jardinières de bambous pourront constituer un petit jardin japonais nécessaire à votre relaxation.

Partager ce contenu