Recevez gratuitement un échantillon

Cette demande d’échantillon n’est liée qu’à un seul produit. Si vous souhaitez comparer plusieurs couleurs, merci de vous rendre sur les différents produits afin de ressaisir votre demande d’échantillon.

Vous allez recevoir un échantillon de toile qui vous permettra d'apprécier la qualité de la toile uniquement, le motif imprimé est un motif standard qui ne correspond pas au décor imprimé du produit sur lequel vous avez cliqué.

Renseignez votre adresse

* obligatoire

Recevoir l'échantillon

Recherche dans le blog

Pourquoi et comment installer un récupérateur d’eau de pluie ?


Arrosage récupérateur d'eau Terrasse et Jardin

Avec la raréfaction de l’eau et les sécheresses qui se multiplient, installer un récupérateur d’eau de pluie reste la meilleure solution pour votre jardin. Facile et rapide à placer dans votre extérieur, vous bénéficierez d’une réserve d’eau naturelle et saine. Quels avantages à installer un réservoir d'eau ? Comment le mettre en place et comment l’entretenir ?

Pourquoi installer un récupérateur d’eau dans votre jardin ?

L’eau est un élément précieux qui se raréfie alors que la consommation ne cesse d’augmenter. Il s’avère donc primordial de la préserver et donc d’installer un récupérateur d’eau de pluie chez vous. Cette réserve d’eau va alors avoir plusieurs avantages.  

Installer un récupérateur : un geste pour l’environnement

Installer un récupérateur d’eau vous permettra de faire un geste pour la planète. Ce réservoir limite le gaspillage de l’eau. En effet, le récupérateur va collecter l’eau tombée dans vos gouttières pour la stocker. Vous pourrez ainsi l’utiliser pour arroser votre jardin ou même laver votre voiture.

Réaliser des économies d’argent avec un réservoir à eau pluviale

Le prix de l’’eau potable ne cesse d’augmenter en même temps que nos besoins. Entre l’eau nécessaire pour vos plantes, pour nettoyer nos extérieurs ou même l’usage que nous pouvons en faire dans la maison, nous ne cessons d’en utiliser.
Installer un récupérateur d’eau va permettre d’utiliser l’eau de pluie, totalement gratuite, pour les usages extérieurs (arrosage du potager, nettoyage des sols…). Vos factures de consommation d’eau vont ainsi réduire : un investissement vite amorti.

Un système simple et rapide à mettre en place

Ne demandant aucune intervention d’un professionnel ni aucun travail, la pose d’un récupérateur d’eau extérieur s’installera facilement dans votre espace extérieur. Que vous le choisissiez avec un pied ou sans, cet élément de récupération d’eau viendra se positionner à proximité d’une gouttière, sur un sol plat et solide.

Si vous choisissez une cuve à enterrer, sa mise en place demandera, au contraire, quelques travaux d’aménagement extérieur.

Arroser sainement vos plantes

L’eau pluviale sera particulièrement appréciée par vos plantes intérieures et extérieures. En effet, cette eau est garantie sans produit chimique, naturellement douce et sans calcaire.

Les eaux pluviales ont une faible minéralisation et un pH légèrement acide. Au plus grand plaisir de vos plantes qui en seront plus belles. Attention cependant, si vous habitez en zone côtière, le sel marin se trouvant dans l’eau de pluie ne sera pas toujours au goût de vos végétaux.

Avoir une réserve d’eau à disposition en cas de pénurie

Avec l’augmentation des sécheresses et des canicules, il semble important de stocker l’eau de pluie pour l’utiliser en été quand vos plantes en ont le plus besoin. Les averses étant de moins en moins nombreuses, nos végétaux subissent un stress hydraulique, jouant sur leur développement.

Grâce à la récupération des eaux de pluie, vous disposerez d’une réserve, d’un volume plus ou moins important, pour arroser vos plantes, votre potager et vos arbustes en période estivale.

Economiser l’énergie nécessaire au cycle de l’eau

On estime que 2 à 3% de l’énergie mondiale est utilisée pour l’alimentation et l’épuration des eaux notamment pour la rendre potable. En limitant la consommation d’eau potable et en utilisant l’eau de pluie, vous limiterez l’utilisation énergétique à la transformation de l’eau de pluie en eau propre à la consommation.

Conserver les réserves d’eau souterraines

Considéré comme la plus grande ressource en eau potable de qualité, les nappes phréatiques souffre de la consommation excessive de l’homme. Ces réserves d’eau sous la surface de la terre regroupent environ 95% de l’eau douce. 20 à 40% de l’eau que nous consommons provient de ces nappes.
Pour éviter qu’elles ne s’assèchent définitivement, l’installation d’un réservoir d’eau dans votre jardin reste la meilleure solution pour éviter de consommer l’eau potable.

Limiter le ruissellement des eaux pluviales

En disposant un récupérateur d’eau dans votre jardin, vous contribuerez à lutter contre les inondations. Comment ? La pluie qui tombe en conséquence va d’abord s’infiltrer dans votre cuve de récupération en jouant le rôle de rétendeur d’eau. Celle-ci va par la suite d’écouler plus lentement au niveau du sol.

Pourquoi récupérer l’eau de pluie dans votre jardin ?

45% de l’eau consommée n’a pas besoin d’être potable. En utilisant l’eau de pluie, plus douce, nous pourrons ainsi réduire notre consommation de cette ressource naturelle. Et également faire des économies ! Pour une surface de 200 m² de jardin, un jardinier qui utilise uniquement de l’eau de pluie pourra réaliser une économie de 200€/ an. 

En disposant un récupérateur dans votre jardin, vous pourrez alors stocker entre 80 et 90% des écoulements d’eau sur votre toit.

Quelles utilisations pour l’eau pluviale ?

L’utilisation de l’eau pluviale est multiple que ce soit dans votre extérieur ou en intérieur de votre maison. Vous pourrez donc vous en servir pour :
- arroser le jardin,
- laver vos véhicules,
- nettoyer le trottoir, sa terrasse,
- remplir votre piscine,
- alimenter vos WC et votre machine à laver.
Attention cependant, l’usage en intérieur de l’eau pluviale est réglementé, vous pouvez retrouver tous ces détails sur notre article de blog.

 

Récupérer l’eau chez soi : que dit la loi ?

Pour vous aider à mesurer la quantité d’eau nécessaire pour chaque utilisation, sachez qu’il faut compter environ :
- 200 L pour laver votre voiture
- 10L/m² par jour pour arroser le jardin
- 50 L pour faire fonctionner la machine à laver
- 9 L pour vos WC

Vous pouvez ainsi calculer le volume d’eau qui serait idéal pour votre usage et ainsi bien choisir votre récupérateur d’eau.

Comment choisir un récupérateur d’eau ?

Un récupérateur d’eau de pluie permet de stocker les eaux pluviales qui s’écoulent sur la toiture de votre maison ou d’un bâtiment annexe comme votre garage ou votre abri de jardin. Le récupérateur va venir se connecter à votre descente de gouttière et ainsi collecter un volume d’eau plus ou moins important. Il est donc important de bien choisir votre récupérateur en fonction de sa contenance, mais aussi des matériaux ou de son emplacement.

Un récupérateur d’eau enterré ou aérien

Sur le marché, il existe deux types de récupérateurs : les collecteurs extérieurs et les cuves enterrées. Alors que la première va se poser sur un emplacement plat et dispose d’une contenance moins importante, la seconde est tout autre. Elle s’adapte plus pour un usage intérieur et demande un raccordement spécifique à votre système d’eau. De plus, elle nécessite des travaux d’aménagement extérieurs.

Si vous souhaitez récupérer l’eau de pluie uniquement pour l’arrosage de votre potager, pour le lavage de votre voiture ou pour enlever les impuretés sur votre sol extérieur, le récupérateur extérieur sera suffisant.

L’emplacement

L’emplacement de votre cuve extérieure va dépendre de l’usage que vous souhaitez faire de l’eau récupérée, mais aussi de la superficie de votre jardin. Une cuve enterrée nécessitera un emplacement plus important, sur un espace extérieur plus imposant. Alors qu’une cuve hors sol peut facilement se positionner sur un petit espace extérieur, que ce soit une terrasse, un balcon ou à proximité de votre abri de jardin.

Voir toutes nos solutions pour aménager votre sol extérieur

L’emplacement va être conditionné par le positionnement de vos gouttières. Souvent situé sur les côtés de vos façades, le récupérateur prendra alors sa place à ce niveau pour faciliter le raccordement.

Cependant, les contraintes d’installation vont être différentes en fonction de la contenance de votre réservoir.

L’emplacement de votre récolteur d’eau doit également se faire sur une surface plane et dure. Si nécessaire, il vous est possible d’arranger la zone pour qu’elle puisse répondre à ses deux exigences en disposant des dalles de terrasse en bois ou même des dalles à engazonner.

Voir notre artcile pour savoir comment aménager un petit espace extérieur

Évitez également d’installer votre récupérateur sous les arbres. Cela aurait tendance à apporter beaucoup de feuilles mortes dans la cuve.

Le volume nécessaire

La quantité d’eau de pluie nécessaire va dépendre de la surface de votre jardin, du nombre de plantes à arroser, de son utilisation en intérieur ou de vos besoins en nettoyage… Tous ces éléments vous aideront à calculer la capacité de votre récupérateur d’eau.

Selon votre région, il est possible de récupérer 600L d’eau, par an, en moyenne par m² de toiture. Vous pouvez alors calculer facilement le volume d’eau que vous récolterez en multipliant la surface au sol de votre maison par la pluviosité (en mètre) et retirez 10% pour les pertes dues à l’évaporation.

Exemple :
Pour une maison de 100 m², située dans une région où il pleut environ 0.75m à l’année, vous récupérerez 67,5 m3 par an. ((100 x 0.75) -10%)

Vous pouvez également calculer le volume nécessaire du récupérateur d’eau en fonction de vos besoins :
- pour un jardin ou un potager de 50 m² : 150 à 500L
- pour un jardin ou un potager de 100 m² : 500 à 1500L
- pour arroser votre jardin et laver votre voiture : 1500 à 3000L
- pour arroser le jardin et un usage intérieur : 6000 à 9000L

 

Quel type de récupérateur choisir pour récupérer l’eau de pluie ?

Sur le marché, il existe deux types de récupérateurs : la cuve extérieure et la cuve enterrée. Avec des contenances totalement différentes, ces deux types de récupérateurs se différencient par leur mise en place dans votre jardin, mais aussi par leur utilité.

Le récupérateur hors sol

Cette cuve extérieure, disponible sur pieds ou non, est uniquement utilisée pour l’arrosage et l’entretien des extérieurs. Fabriqué en polyéthylène, elle s’installe aisément à proximité des gouttières de votre habitation ou des bâtiments annexes. Vous trouverez sur le marché, des récupérateurs d’une contenance de 200 à 2000 L.

Ne nécessitant aucune modification, le récupérateur extérieur se révèle facile à manipuler (à vide) et à entretenir. Il faudra néanmoins la vider en hiver pour ne pas endommager sa structure.

Le récupérateur enterré

Avec un volume d’eau supérieur à 3000 L, la cuve enterrée se place dans votre jardin. Nécessitant un apport électrique pour alimenter la pompe et ainsi redistribuer l’eau de pluie, cette cuve pourra alors vous servir pour un usage intérieur comme extérieur.

Même s’il est avantageux pour sa grande capacité de stockage et la possibilité d’utiliser l’eau pluviale pour votre maison, ce type de récupérateur demande d’importants travaux auquel se rajoute un prix conséquent.

Comment installer un récupérateur d’eau hors-sol dans votre jardin ?

La pose et l’installation d’un récupérateur d’eau se font aussi facilement que simplement. Vous pouvez tout simplement orienter votre gouttière vers le tonneau, grande bassine ou cuve. Cependant, cette méthode va engendrer une accumulation de déchets dans votre eau de pluie. C’est pourquoi il est préférable de procéder de la manière suivante :
- placez des crapaudines en haut de vos gouttières pour retenir les feuilles mortes
- installez votre citerne d’eau. Pour savoir si votre récupérateur est à une hauteur suffisante, utilisez votre arrosoir. Vous pourrez alors le rehausser à l’aide de palette ou opter directement pour un récupérateur avec pied.
- percez la descente de gouttière et fixez le collecteur d’eau dans le trou réalisé avant de brancher l’autre extrémité à votre cuve.

Comment entretenir votre récupérateur d’eau de pluie ?

L’entretien de votre récupérateur d’eau, surtout si vous utilisez son contenu pour une utilisation intérieure, est primordiale, voir obligatoire. Essentiel pour allonger la durée de vie de votre cuve, son entretien va également préserver la qualité de l’eau. Il est donc nécessaire d’effectuer un entretien régulier pour éviter une eau sale, la présence d’insectes et une dégradation rapide du réceptacle. Pour cela, plusieurs éléments de votre récupérateur sont à nettoyer.

Nettoyage du réservoir

Au fil du temps, il est normal que de la vase apparaisse à l’intérieur de votre citerne d’eau de pluie. Il est alors nécessaire de la nettoyer pour ne pas entacher la propreté de votre eau.

Le nettoyage de votre cuve est à privilégier pendant une période sèche, où le niveau d’eau à l’intérieur sera le plus bas.

À laver au moins 2 fois par an, le nettoyage de l’intérieur du récupérateur nécessite d’abord de le vider en retirant le bouchon de vidange. N’hésitez pas à l’incliner légèrement pour le vider entièrement. Utilisez alors votre tuyau d’arrosage, une brosse et du savon doux pour donner un coup de propre. Une fois cette tâche terminée, vous pouvez replacer le bouchon ainsi que le couvercle.

Nettoyage du collecteur d’eau

Dans votre système de récupération d’eau, le collecteur a un rôle important, c’est lui qui guide l’eau tombée dans la gouttière vers la cuve. Il est donc primordial de le contrôler fréquemment pour qu’aucun dépôt ne le bouche.

Certains collecteurs, fonctionnant avec des filtres, demanderont le changement de ceux-ci. Chaque collecteur d’eau de pluie ayant son propre fonctionnement, il est recommandé de vous référer à votre notice d’utilisation.

Nettoyage de la gouttière

La gouttière est l’élément qui achemine l’eau vers votre collecteur puis votre récupérateur d’eau. Il est donc important de veiller régulièrement à son entretien en enlevant les feuilles mortes. En temps normal, la fréquence du nettoyage doit être de 2 fois par an : avant et après l’hiver. Mais elle dépendra également de votre aménagement extérieur : valoriser un nettoyage plus fréquent si vous disposez d’arbres à proximité de votre maison.

Il existe également sur le marché des pare-feuilles qui limiteront voir supprimeront le passage de feuilles mortes dans les chutes de gouttières.

Récupérer l’eau de pluie : que dit la réglementation ?

Avant d’installer un bac à récupération d’eau de pluie, il est important de prendre connaissance de la réglementation sur la collecte de l’eau.

Même si aucune interdiction n’est émise concernant l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie dans votre jardin, son usage est quant à lui bien défini. Ainsi, vous ne pourrez utiliser votre eau récupérée uniquement pour arroser, laver et entretenir vos extérieurs. Si votre usage se porte uniquement sur un usage intérieur, le cadre légal est plus restrictif et nécessite une déclaration auprès de votre mairie.

Pour en savoir plus, lisez notre article de blog pour connaître tout ce que dit la loi pour l’installation d’un récupérateur d’eau dans votre extérieur.

 

Partager ce contenu